La solution c’est TOI !

Ce qui est le plus dommage dans mon job c’est les candidats formidables qui ne tirent pas assez leur épingle du jeu en entretien. Quelle frustration de ne pas les voir exposer tout leur potentiel et leur valeur (tel qu’on le voit) aux yeux du client !

Et malheureusement c’est souvent lié au stress, à de la pudeur, à la peur de déranger ou de ne pas être dans le bon. Mais si tu es bien préparé il n’y a aucune raison de ressentir ça. Tu ne vas quand même pas te faire devancer par un autre candidat qui va juste l’ouvrir plus que toi, prendre plus de place que toi et parler plus fort ? Non ! Je dis NON !

Tu as de la valeur, et même si tu as un parcours aussi atypique soit-il, tu te dois de le valoriser correctement.

Alors oui c’est tout à fait humain d’être parfois stressé.e, pudique ou introverti.e. Nous sommes tous différents, avec des traits de personnalité bien spécifiques et il est primordial que tu restes toi-même. Cependant tu risques de passer à côté de ton entretien pour les mauvaises raisons.

De plus, certains d’entre vous ont également peur de l’engagement. Une fois de plus c’est normal et dans tous les cas personne ne va te faire signer un contrat de mariage à l’embauche et encore moins pendant un entretien !

N’oublie jamais qu’un entretien est bilatéral.

Je ne le répèterai jamais assez, un entretien c’est dans les deux sens : ça doit aussi te plaire donc tu peux refuser un job ou imposer certaines conditions ! Pour ça tu dois bien comprendre les attentes de ton interlocuteur. Alors tu rebondis, tu questionnes, tu interromps (poliment) pour faire des parallélismes avec tes expériences, tu creuses. En gros c’est toi qui dois mener l’entretien.

On a tendance à oublier qu’en tant que candidat tu as ton rôle à jouer en entretien. Si un recruteur ou un client souhaite te rencontrer c’est qu’il a un problématique, il lui manque une ressource, une expertise dans son équipe et sa solution c’est peut-être toi. Bien évidement tu as potentiellement aussi besoin de lui car tu cherches un job mais pas à n’importe quel prix.

Ton rôle c’est de te positionner comme un leader.

Si ce client décide de t’accorder du temps c’est que sur le papier il a vu des choses intéressantes (ou alors il n’a rien compris). Il a certainement beaucoup d’interrogations certes, mais il a déjà vu un minimum de valeur dans ce que tu as fait. Tu te dois donc d’exploiter cet avantage un maximum.

Je te vois venir avec tes gros sabots, oui cet exercice sera plus difficile pour les personnes timides et introverties mais je suis convaincue qu’avec un peu d’entrainement (encore et toujours) tout le monde peut y arriver.

Ta valeur réside dans tes expériences, dans les contextes auxquels tu as été confronté, comment tu as résolu des problèmes, trouvé des solutions, quel(s) rôle(s) tu as joué, quelle(s) méthode(s) tu as utilisé etc. Comment tu as fait fonctionner ton cerveau quoi. Donc pose toi, prend du recul, analyse tes expériences, structure les et pour t’aider je t’encourage à lire (ou relire) notre article « GIMME GIMME more examples ! ».

N’oublie pas non plus d’analyser le descriptif de mission avant l’entretien, réfléchis au-delà de celui-ci et prépare des questions pour être certain du périmètre de la mission. Par pitié ne part pas la fleur au fusil en entretien, il y a une chance sur deux que tu passes pour un tocard et donc que tu n’obtiennes pas le job ou la mission.

En conclusion petit récap’ des choses à retenir :

  • Garde toujours à l’esprit que tu es la potentielle solution pour le client
  • Un entretien n’est pas un engagement, rien n’est gravé dans le marbre à tout jamais !
  • La préparation c’est encore et toujours la clé !

Maintenant à toi de jouer, paroles de Monkey !

Pauline